L’ISOCINÉTISME en 2 MOTS

L’isocinétisme permet d’obtenir par une résistance auto adaptée du dynamomètre, une contraction musculaire à vitesse constante, sur une amplitude articulaire définie.

Cet appareil mesure le moment de force développé et la position angulaire correspondant à chaque instant du mouvement.

L’objectif est d’analyser cette force développée à toutes amplitudes articulaires et à différentes vitesses se rapprochant le plus possible de la biomécanique.

La machine s’auto-adapte à la fatigue, à la douleur et aux changements musculo-squelettiques, permettant de mettre en avant une éventuelle pathologie ou un déficit musculaire.

Les résultats sont analysés et permettent de donner des éléments objectifs concernant l’articulation, le groupe musculaire et l’évolution clinique d’un patient.

Evaluation

Aide au diagnostic ou test pré-opératoire et post opératoire. Evaluation des déficits, des capacités. Rééquilibrage articulaire. Analyse et renforcement articulaire et musculaire.

Rééducation

Efficacité et rapidité de la rééducation. Suivi de rééducation. Persistance à moyen et long terme des résultats de la rééducation. Limitation des risques. Mesure de l’évolution d’une rééducation (efficience d’un traitement).

Prévention

Prévention et rééquilibrage afin d’éviter les accidents ou les rechutes. Expertise et rééducation pour une optimisation des performances professionnelles et sportives.

Etudes Médico-scientifiques

Etudes statistiques. Publications. Comparaisons.

L’ISOCINÉTISME EN PRATIQUE

LES PRINCIPALES INDICATIONS

LES CONTRE-INDICATIONS

  • Limitations des amplitudes importantes
  • Epanchement articulaire
  • Lésions instables (osseuses, articulaires ou musculo-tendineuses)

L’EXAMEN

Il est nécessaire :

  • de prévoir un créneau horaire de 30 min environ (échauffement au préalable suivi du test isocinétique)
  • de venir avec une bouteille d’eau, une serviette, une tenue adaptée (tenue de sport)
  • de ne pas être à jeun au moment de l’examen
Le test se déroule sur RDV, sur ordonnance ou non. L’examen est suivi d’une consultation, qui après analyse des résultats, permet de proposer un programme de rééducation ou de préparation physique adaptée